jeudi 18 décembre 2014

Les lois d'harmonie de la vie

 

Réponse à un mail

Ce qui est important dans notre vie c'est de réaliser :

1) Que nous sommes des enfants du Créateur, appelons le Dieu, Principe, Univers, qu'importe, ce qui est clair c'est qu'avant d'être nés de notre père physique, nous avons, en tant qu'être vivants été générés par la Vie en fonction de lois d'harmonie.

2) Si les lois d'harmonie n'existaient pas, il n'y aurait plus de vie car l'harmonie est indispensable pour que le système perdure et évolue.

3) S'il y a donc des lois d'harmonie c'est que l'univers tend vers la cohérence, c'est à dire le bien être du tout.

4) Lorsque quelque chose ne va pas dans notre vie c'est donc que l'harmonie a été rompue.

5) Si le système tend vers l'harmonie et que notre expérience est inharmonieuse c'est que nous nous sommes écartés du système. Ce qui se traduit en langage biblique par :

"Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu’on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent."

6) On ne peut pas  ne pas faire partie de la vigne puisqu'on ne peut pas ne pas faire partie de la vie...On peut croire être séparés, perdus, faibles, misérables... mais c'est une contre-croyance absurde, c'est essayer de remonter le courant. Du coup les problèmes se multiplient puisque les rivières ne sont pas faites pour remonter le courant....

7) Assumer notre pouvoir c'est couler avec la rivière, lui faire confiance en retirant notre "égo" du milieu du courant. Notre égo est une illusion;, en fait c'est du vent, du "rien" qui se prend pour quelque chose. C'est juste un mélange de croyances, de fausses certitudes, de peurs, de rigidités qui nous ont été enseignées ou transmises...Tout ça ne sert à rien à part à nous créer des ennuis...

8) Ce qu'on appelle : "la foi" c'est juste une confiance absolue dans le courant vital, dans la sagesse de la force qui nous anime. Ce n'est pas de la "croyance"... car croire c'est ne pas être certain. Avoir la foi c'est être pleinement conscient du fait qu'on fait partie du tout et que "Tout est bien". Avoir la foi c'est marcher sur l'eau sans crainte de tomber, c'est regarder la maladie et la mort en face en pensant : "hors de ma route, illusion!"

Donc si vous retirez votre égo humain du chemin, votre famille ne peut qu'aller mieux, votre relation de couple ne peut qu'aller mieux car c'est vous qui menez le jeu, c'est vous qui créez ce monde. N'oubliez pas que vous êtes "chef de famille"...ce qui veut dire que vous êtes le représentant de Dieu dans votre famille. C'est sur vous que les regards se fixent et c'est de vous que votre fils apprend à la fois ce qu'est être un Père, ce qu'est être un homme et chose encore plus importante c'est en vous regardant vivre que se dessine son image de "Dieu"... La relation à notre père humain détermine le regard que nous portons sur notre Père Divin.

Donc ne vous inquiétez pas parce que si VOUS le permettez, tout ira bien et tout rentrera dans l'ordre. A chaque fois que votre fils se plaint d'un trouble pensez en vous même : "tout est dans l'ordre divin!". Faites ça systématiquement et ne doutez pas...

Tout est en nous. Nos pensées qui créent notre vie. C'est une loi absolue. Tous les pouvoirs nous ont été confiés par la Vie. Le "libre arbitre" c'est le choix de les utiliser pour créer notre bonheur ou notre malheur.

L'étape actuelle est très importante pour vous, c'est une occasion de faire un grand pas dans votre évolution. Saisissez cette chance de réaliser que nous avons bien plus de pouvoir que nous le pensons...N'oubliez pas cette promesse qui n'est pas faite en l'air :

 "Je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils." 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire