vendredi 19 décembre 2014

Gratitude et loi d'"Assomption"




En fait, par nature, chacun de nous est sur SA VOIE. C'est le point de départ. A partir de là, l'Esprit répond à nos demandes conscientes et inconscientes.

Chacun de nous fait ce qu'il peut et l'univers aussi donc l'attitude naturelle à avoir c'est la gratitude. Gratitude envers soi et envers tout ce qui est. Ce n'est pas pour faire plaisir à une divinité extérieure, c'est juste parce que c'est un état d'ouverture du coeur et une source de bien être. Remercier pour tout, même ce qui ressemble à un second choix dans un premier temps...

Parce que ces "seconds choix" apparents sont des potentiels, de rencontres, de joies, de devenirs,... Toutes nos situations correspondent à notre état énergétiques du moment et du coup elles contiennent tous les éléments qui nous permettent d'aller de l'avant.

Tout ce que nous attirons en positif comme en négatif est le résultat de ce que nous sommes à un moment précis (un état de conscience). C'est l'occasion pour nous de nous dire "oui, ça j'aime bien" ou "non ça je n'en veux pas"... La gratitude c'est la reconnaissance de cette merveilleuse harmonie et la reconnaissance du fait qu'on est toujours guidé par cette "sagesse" intérieure. Grâce à une telle attitude même les moments en apparence pénibles sont des occasions de dépassement.

Il n'y a ni Dieu ni karma pour nous "éprouver". Notre "JE" met e oeuvre un mécanisme extrêmement complexe qui évolue de l'intérieur en générant ses expériences et en explorant le champ des possibles. Le négatif c'est juste l'indice à un moment donné d'une erreur de trajectoire et la douleur un moyen pour le "JE" de rectifier le tir. Pour utiliser une image je dirai qu'on fait l'expérience du négatif lorsqu'on essaie de sortir d'une pièce en passant par le mur. La douleur éprouvée permet alors de réaliser qu'il vaut mieux passer par la porte. Cette loi s'appelle "loi de moindre résistance"...c'est ce qui fait que les rivières coulent vers le bas et pas vers le haut...

Si l'on est honnête avec soi même, qu'on accepte qu'on est une parcelle d'omnipotence, d'omniprésence et d'omniscience et qu'on se laisse guider par ses envies sans jamais se juger ni juger les autres, on reçoit à chaque instant ce qui est nécessaire dans l'instant. C'est l'application de la loi de moindre résistance. En fait, on ne reçoit pas, on génère, on manifeste. On manifeste ce que l'on est à un instant précis. C'est pour cela qu'il faut se sentir reconnaissant.Toujours. C'est une manière de s'honorer soi-même...et par la même occasion une manière d'honorer notre "toute puissance"...

Chaque progrès est à reconnaître et à honorer. Ce sens de l'émerveillement est important. Etre émerveillé par tout c'est reconnaître le caractère sacré, miraculeux de la vie. Rien n'est extérieur... tout fait partie de ce qu'on peut appeler "le miracle"... une rencontre, un café sur une table, un repas, s'asseoir à son bureau pour commencer un travail,... tous ces détails méritent d'être vécus comme des actes "sacrés". Inutile de compliquer les choses, inutile dans rajouter. Juste "accueillir"... Cette attitude d'accueil est ce que j'appelle la vraie prière...

A propos de la "loi d'attraction" qui fait tant parler d'elle, je dirai que personnellement je considère que c'est surtout un moyen pour un certain nombre d'auteurs d'attirer des clients... La promesse est toujours "d'avoir" plus...Pour moi, la véritable question n'est pas d'"AVOIR" mais d'"ETRE" car seul l'"ETRE" peut générer l'avoir... L'avoir ne peut pas générer l'"ETRE"... Je suis déjà ce que je veux être. C'est cela l'attitude à adopter.

Donc plutôt que de visualiser, l'important c'est de vivre intérieurement l'état de conscience auquel on souhaite s'identifier. Cette loi s'appelle la loi "d'assomption" ou d'"identification". Ceci dit, ce qui doit nous guider c'est surtout le sentiment de bien être. Plutôt que de s'efforcer de s'identifier à un état et de se sentir frustré si on n'y arrive pas, il vaut mieux se laisser glisser doucement dans l'état de conscience visé comme dans un bain chaud. L'expérience doit être extatique puisqu'il s'agit en fait de vivre instantanément en soi l'état dans lequel tous nos désirs du moment sont déjà réalisés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire