jeudi 18 décembre 2014

"Ego" veut simplement dire "Je"...



Je vous remercie pour votre mail et pour les questions importantes auxquelles il permet de répondre.

Commençons par votre première question :

« La question que je me pose, c’est qu’on semble faire agir une volonté personnelle (mettre en avant l'ego humain) quand on recherche et pose un objectif ! au lieu de suivre le flot de la vie ! »

En fait, essayer de raisonner sur cette question génère plus de problèmes qu’autre chose. Vivre dans l’unité de Soi permet de tout réunir : notre volonté, notre objectif et le flot de la vie. Chez les animaux, le « flot de la vie » c’est l’instinct. Leurs objectifs s’imposent, ils les poursuivent, vivent et meurent sans se poser de question. Dans le fond, nous sommes semblables à eux, la différence c’est que nous avons « le libre arbitre », c’est à dire que dans notre vie, la notion de « choix »  existe…enfin, semble exister…car dans le fond, nos choix ne sont peut-être que des illusions de choix.Donc cette notion d’ « ego humain » est un piège intellectuel…en fait « Ego » veut dire « Je»…c’est juste l’expression de cette spécificité humaine qu’on appelle « la conscience de soi ». C’est grâce à cette faculté que l’on peut rectifier ses erreurs et ajuster ses stratégies pare rapport à ses objectifs personnels qui constituent des étapes sur notre voie d’expérience.


A votre première question vous ajoutez cette remarque:

« Par ailleurs on ne sait pas forcément ce qui est le mieux pour nous ! »

Il n’y a pas de « mieux pour nous ». Notre chemin est un chemin d’expérience et même si on nous a habitué à croire qu’il y a un pouvoir extérieur qui en saurait plus que nous sur notre « bien » en fait l’instinct du « bien » fait partie de notre système individuel de navigation.

Cette idée du « bien » n’a rien à voir avec l’idée morale qui oppose le bien au mal. Le « bien », c’est avant tout ce qui nous fait du bien…pour faire simple disons qu’une caresse fait du bien alors qu’un claque fait plutôt mal…un mal aux dents est désagréable alors qu’une dentition en bon état est confortable. Le « bien être » et le « mal être » physiques nous permettent de comprendre que nous sommes un « système vivant » doté de mécanismes de régulation qui nous permettent de naviguer sur ce plan de vie de la manière la plus confortable possible. C'est une sorte de « guide », de GPS intérieur. Il n'y a donc que nous qui pouvons « sentir » ce qui est bien pour nous, c’est à dire ce qui « dans l’instant présent correspond à notre bien être maximal ». Rechercher à chaque instant son bien être maximal est ce qu’on peut appeler : « L’art de Vivre ».

Autre formulation intéressante dans votre mail car elle permet de lever une ambiguïté :

« D’un autre côté, vous dites que si on recherche quelque chose c’est qu’on considère qu’on ne l’a pas ! »

Oui. Vous évoquez une apparente contradiction dans mes écrits. En fait c’est un paradoxe que la religion et la science nous aident à élucider.

Scientifiquement il est prouvé que le temps et l’espace n’existent pas. Sans temps et sans espace, je vis dans un présent éternel où tous MES possibles coexistent. Où coexistent-ils? En moi, dans ma conscience, puisque sans conscience rien ne peut exister. Concrètement il y a simultanément dans mon "actualité" (mon présent) tous les Patrice Julien possibles. Un Patrice Julien très riche, un Patrice Julien sans abri, un patrice Julien vivant, un patrice julien mort,…Je prends les extrêmes pour faire clair mais entre les extrêmes il y a toutes les nuances possibles de Patrice Julien…

(Accrochez votre ceinture parce que je vais mettre le turbo…)

Ce qui sépare deux Patrice Julien ce n’est donc ni le temps ni l’espace mais deux états de conscience. Lorsque je réussis à substituer à 100% un Patrice Julien à un autre Patrice Julien "je" change d’état…Donc lorsqu’on a un objectif, on peut « théoriquement » l’atteindre instantanément. Il suffit de changer d’état de conscience. Malheureusement on nous a habitués à penser en terme de processus. Ce qui fait qu’au lieu de « sauter » d’un état à l’autre comme le font les électrons nous nous croyons obligés de nous soumettre au temps et à l’espace qui sont des illusions et cette habitude est tenace…

Lorsque suffisamment d’êtres sur cette planète auront pris conscience de cela et en seront convaincus, l’humanité fera un bond dans son évolution. En ce sens nos efforts individuels contribuent à cette avancée.

Donc oui, j’ai déjà en moi ce que je crois rechercher. Mon objectif est juste de changer d’état de conscience. C’est la raison pour laquelle le courant de la pensée positive encourage à prier au présent, à faire comme si nous avions déjà ce que nous recherchons.

Exemple : « Je suis heureux, épanoui, en pleine santé, toutes les bénédictions affluent dans ma vie »

En fait, ce n’est pas de « l’auto suggestion » comme on le prétend, c’est un changement d’identification qui permet de modifier nos états de conscience pour provoquer une "mutation". Pratiqué comme il doit l’être, ce mode de prière permet d'incarner instantanément ce que l’on désire être. Je dis bien "être" et non « devenir » car « devenir » est encore une idée liée à l'illusion de temps et d’espace.

Votre mail se termine par cette demande:

« Dans un 1er temps, que me conseilleriez  vous ?
En pratique, j’ai du mal à voir au delà des apparences  et à ne pas me décourager! Par ailleurs j'ai le sentiment de ne pas avancer,  ce qui me fait perdre beaucoup de confiance en moi et qui se  traduit par un certain nombre de problèmes physiques."

En premier, "Que faire?"
Vous connaissez sans doute la phrase : « Recherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa justice et le reste vous sera donné par surcroit»  Que l'on croie en Dieu ou pas, cette phrase répond à votre question.

Je m'explique. A quoi correspond le mot « Dieu »?

Quelle que soit la religion, le "Divin" exprime l’omnipotence, l’omniprésence et l’omniscience…La question que l’on peut se poser c’est « pourquoi rechercher à l’extérieur ces qualités alors que nous sommes capables de les concevoir ». Là encore on en revient à cette histoire de « pas de temps, pas d’espace »…ce qui nous permet de réaliser qu’entre « l’état divin » et l’ « état humain » il n’y a qu’une différence d’état de conscience.

En fait on nous a habitués à penser que l’état divin est inaccessible…c’est de l’intox.
Les texte sacrés eux mêmes nous disent clairement : « Le royaume de Dieu est en vous ». Cela signifie que pour trouver le « Royaume de Dieu » il nous faut simplement  réaliser que nous sommes nous-mêmes par nature « omnipotents, omniprésents et omniscients » et il nous faut assumer à 100% cette identité.

A partir de cet état de conscience on peut se demander : « Pourquoi Dieu se découragerait-il? », «Pourquoi ne réussirait-il pas à voir au-delà des apparences ? ».  Que deviendrait l’univers si Dieu perdait confiance en lui? S’il se disait qu’il n’avance pas?

Dieu ne se décourage pas donc je ne me décourage pas.
Dieu voit au-delà des apparences donc je vois au delà des apparences.
Dieu a confiance en lui à 100%, il ne doute pas.
Lorsque l'omnipotence dit : « Que la lumière soit »  elle SAIT que la lumière ne peut que jaillir instantanément.

Le Pouvoir suprême possède une foi absolue en lui même et comme je suis l'incarnation de ce pouvoir j’assume vraiment ma divinité lorsque je m'identifie pleinement à cet état de conscience. C’est ce que l’on appelle LA FOI.

Cette Foi est un état de soumission, d’obéissance au principe vital. C’est l'acceptation d'une loi scientifique. Pour pouvoir utiliser un interrupteur électrique il faut que je me soumette à lui, que je lui fasse totalement confiance. J’appuie et la lumière jaillit. En tout cas c’est cette conviction qui m’anime à chaque fois que j’utilise un interrupteur. Dans la vie, c’est pareil. Cette confiance totale dans le pouvoir qui est en nous et partout permet de vivre le miracle, à chaque instant.

Pour terminer, un commentaire sur cette question des troubles physiques que vous évoquez. C’est aussi un état de conscience. C’est un choix plus ou moins conscient. Certains choisissent le cancer, d’autres un problème de coeur, d'autres autre chose…A un moment donné certaines personnes choisissent d’expérimenter un type de « mal-être » physique. C’est souvent le résultat d’un processus invisible de déséquilibre «mental » ou « spirituel » ou les deux, qui finit par se traduire sur les plans les plus denses (Le niveau physique).

Pour conclure je vous demande de considérer un point très important. Tout ce que je viens d’écrire peut sembler théorique et intellectuel. Il n’en est rien. C’est avant tout pratique. Je peux résumer toute cette démonstration sous la forme d'un conseil très simple:

« Agissez à chaque instant de votre vie comme si vous étiez Dieu, omnipotent, omniprésent et omniscient… » 

J’ai écrit « comme si vous étiez Dieu » mais en fait « Vous êtes Dieu… » alors vivez pleinement ce que VOUS ETES…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire